Le clavier informatique : histoire et évolution

Le clavier informatique : histoire et évolution

Le clavier informatique : histoire et évolution

Le clavier informatique est un accessoire d’un ordinateur que ce soit de bureau ou portable. Il a comme fonction d’interface entre l’homme et l’outil et se connecte via PS/2, USB, … Le clavier informatique créé en 1960 n’a cessé et ne cesse jamais de suivre la vague de rénovation et tendance en technologie. Il sert à écrire en émettant des lettres, chiffres et symboles sur l’écran de l’ordinateur à partir des touches qui le composent.

L’invention du clavier informatique

clavier-informatique.jpg

Afin de faciliter les travails à mains nues en mode écriture, le clavier informatique a été créé en 1960. A cette époque, il se présentait sous forme copiée  de machine à écrire et s’apparentait en quatre classes telles des claviers couplés à des écrans. A partir du 1970, la sérigraphie de clavier informatique variait selon les pays. Mais le système était presque le même. Autrement dit,  le clavier informatique était intégré au boitier de l’ordinateur. Pour le clavier informatique européen par exemple, il a été créé de 88 touches vers 1980 puis de 105 touches sous forme de claviers téléphoniques, ou  en forme de manette de jeu, ou des claviers tactiles ou des pavés numériques …  La configuration des claviers informatiques Européens est régie en général par la norme ISO 9995.

Les différents types de claviers

les-differents-types-de-claviers.jpg

Le clavier informatique s’évolue avec les avancées de la technologie. Il est compatible pour tout type d’ordinateur. Le clavier informatique a différents types Selon les technologies employées. Ces types en sont les claviers à membrane autrement dit claviers souples. Puis, les claviers chiclets (claviers de touches plates qui sont bien séparées les unes des autres), les claviers mécaniques ou  claviers dits « buckling spring », les claviers optiques (claviers dotés de faisceaux lumineux qui se déclenchent à chaque enfoncement d’une touche), les claviers visuels ou virtuels et enfin les claviers matriciels appelés aussi claviers orthogonaux.